La Cité des Artistes

SOMMAIRE - NEWS - ACTEURS - TV - INTERVIEWS - TOURNAGES - TELEFILMS - SERIES  - CINEMA - THEATRE - MUSIQUE - TOPS

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer et personnaliser le contenu et les annonces  OK - INFOS COOKIES

 

 

 

 

A VOIR OU A REVOIR

 

LES BLEUS

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi soient-ils

EN DVD

Antoine Hamel 

NEWS

PHOTO : FRANCOIS LEFEVRE / FTV

A partir du 14 février 2017 sur France 3, Antoine Hamel tient le rôle du juge Boris Delcourt aux côtés de "La Stagiaire", Michelle Bernier.

Interview du 12 avril 2010

PHOTO ALBERTO BOCOS GIL

Propos recueillis par Maryline Richer

La Cité des Artistes continue de vous faire découvrir de nouveaux visages du petit écran... Avec de jeunes comédiens qui seront sûrement les acteurs de demain !!! Retenez bien le nom d'Antoine Hamel... Il vient du Conservatoire et a débuté au Théâtre... Mais depuis un an, il enchaîne les tournages... Après une belle expérience dans un court métrage de Laëtitia Masson, il est choisi pour interpréter l'un des "Quatre garçons dans la nuit", excellent téléfilm d'Edwin Baily pour lequel les quatre jeunes acteurs du film ont reçu le prix d'interprétation masculine au festival de Luchon 2010. Antoine Hamel est aussi Christophe Lecompte, le nouveau "Bleu" qui remplace Mhamed Areski dans la série "Les Bleus" à partir du 1er mai 2010 sur M6.  C'est donc une double actualité qui nous permet aujourd'hui de retrouver ce jeune homme passionné par la Comédie.

  

Qu'est-ce qui t'a donné envie de devenir comédien ?

- Le déclic s'est produit au lycée, à Chartres, où j'ai commencé à jouer en amateur. J'avais 16 ans et un de mes copains rêvait de devenir acteur. Au départ, la comédie était en quelque sorte, pour moi, une façon de suivre une bande de potes. On jouait au sein d'une compagnie de théâtre, alors que je préparais un Bac S qui n'avait absolument rien à voir. Mais très vite, la comédie est devenue une passion. En 2002, je suis entré au Conservatoire où je suis resté trois ans. Ensuite, j'ai enchaîné les pièces de théâtre, les festivals, les tournées...   

 Comment es-tu passé du Théâtre à la Télévision ?

- Tout simplement par castings. J'en ai enchaîné beaucoup. Et puis, il y a eu "Quatre garçons dans la nuit". J'ai fait un premier casting individuel avec Edwin Baily, le réalisateur. Et ensuite, un casting collectif, où l'on s'est retrouvés les quatre acteurs du film : Julien Baumgartner, Dimitri Storoge, Pascal Cervo et moi. Entre nous, le courant est passé tout de suite. J'ai retrouvé le même esprit d'équipe qu'au théâtre. 

Et c'est aussi ce même esprit d'équipe qui te plaît dans "Les Bleus" ?

- Tout à fait. Quand on arrive dans une série où les acteurs travaillent ensemble depuis déjà plusieurs années, c'est toujours un peu stressant, d'autant plus que j'avais la lourde tâche de remplacer Mhamed Areski (Lyès), un comédien de talent, très apprécié par les fans de la série. Heureusement, j'ai eu la chance d'être très bien accueilli. Toute l'équipe des Bleus est vraiment soudée et j'ai vite été mis en confiance. 

Que peux-tu nous dire de ce Christophe Lecompte, ton personnage ?

- Il arrive au commissariat par piston. Sa mère est haut placée dans la Police. Etre flic n'est pas tout à fait une vocation pour lui, mais plutôt une tradition familiale.  C'est un garçon passionné d'informatique, d'anatomie humaine et animale, il fait de la taxidermie en amateur. Il est un peu déjanté mais ses qualités et connaissances lui permettent cependant de se rendre très utile dans les enquêtes. Il trouvera toujours le petit détail que les autres auront négligé. J'aime bien son côté lunaire qui permet de développer chez lui une grande part de comédie. 

Avais-tu déjà regardé la série auparavant ?

- Non, mais j'ai vite rattrapé le retard en regardant les DVD et je me suis régalé. J'aime beaucoup le ton, les personnages, leur spontanéité, leur complicité... 

Une complicité que l'on ressent aussi sur le tournage ?

- Effectivement, sur le plateau, il y a une ambiance formidable qui ressort forcément à l'écran.

Est-ce facile de travailler avec plusieurs réalisateurs sur une même série ? 

- Chaque personnage garde toujours la même ligne mais chaque réalisateur permet de le faire évoluer différemment. C'est plutôt passionnant de pouvoir être flexible à ce qu'on nous demande. D'autant plus que sur "Les Bleus", le dialogue est facile et on nous permet une grande liberté de jeu.

As-tu d'autres projets ?

- Je vais tourner prochainement dans l'un des six épisodes de "L'Epervier", une série pour France 3 avec Aurélien Wiik, sous la direction de Stéphane Clavier.  Mon personnage s'appelle "Le Frelon", c'est le second du capitaine du navire, un personnage fourbe... 

Entre le théâtre et les tournages, as-tu une préférence ? - Je viens du Théâtre et je ne peux vraiment pas m'en passer. J'aime travailler les textes, la liberté de jeu, le contact direct... Je me réjouis donc à l'idée de remonter sur les planches en 2011. Mais mes premières expériences de tournages m'ont tout autant enthousiasmé. J'ai découvert le côté technique qui me passionne. Par exemple, sur "Quatre garçons dans la nuit", j'ai adoré le travail fait avec le cadreur, Pierre-Laurent Chenieux avec qui j'ai beaucoup appris. En fait, le théâtre et les tournages sont deux choses différentes mais complémentaires, qui me passionnent tout autant. 

Les téléspectateurs vont pouvoir aller t'applaudir bientôt sur scène... 

- Parmi mes projets au théâtre,  je peux déjà annoncer la pièce "Don Juan" l'année prochaine à Strasbourg au TNS. Je jouerai le rôle de Pierrot. C'est une chance de pouvoir alterner la scène et les tournages.

Merci Antoine, et à très vite pour de nouvelles aventures

 

Propos recueillis par Maryline Richer

Interview du 12 avril 2010 pour www.citeartistes.com

(Reproduction interdite)

Autres interviews  

 

 

 

 

Accueil

 

La Cité des Artistes - Citeartistes.com - Le site des Artistes

N.B : Toute reproduction de textes, photos et contenu de ce site est strictement interdite

EDITO - INFOS LEGALES  

REGLES DE CONFIDENTIALITE - GESTION DES COOKIES

 

  Plan du site